DOPELAND MEMORIES : épisode 3

visibility3481 Views

11 Janvier 2019 23h, on s'apprête à ouvrir les portes, les portes de la soirée certes mais surtout les portes d'un nouveau monde, d'abord pour nous et avec le temps les portes d'un nouveau délire dans le paysage parisien des soirées.

Le Flyer de la Dope Party!

Avant d'en arriver à t'ouvrir les portes de cette soirée "mythique", il faut revenir quelques années en arrière. L'année 2017 est l'année qui signe un enchainement d'échecs. Des soirées "dopeland" dans un sens mais qui n'en portaient pas le nom. Stripeuses, bonnes musique le tout avec des dj's comme Listendat, The Joker ou encore Jc Dalton, dans des lieux comme le Magnum club, Le Tigre, L'Orphée ou le Velvet. Un délire qui reçoit le début de bonnes critiques mais qui ne déplace quasiment personne. Le début de la Dope sauce prend son essence et son arôme cette année là: Des billets de Dollars, des musiques récentes ... mais le cocktail était loin de nous enivrer, nous, comme le public. Entre 2017 et cette nouvelle Dope Party, si tu veux savoir ce qu'il s'est passé je t'invite à regarder les épisodes précédents des Dopeland Memories. 


Remontons maintenant deux mois avant cette fameuse date du 11 janvier 2019. Après avoir finis notre 4ème édition du Respek my Show, on s'est assis, Khroonos, Lili et M'rik, et on s'est dit qu'il était temps de mettre en place notre soirée référence, débarquer en force avec 100% de notre concept: Nos bouteilles au Bar, des danseuses, nos dope dollars et bien sur avec des dj's qui partagent notre vision de la musique et capable de le retranscrire parfaitement en soirée.

 

Double Zulu pendant son showcase

Mais comment faire ? Notre communauté, commence à peine à monter sur les réseaux, on sait même pas quelle boite accepterai nos conditions et chose importante... notre équipe n'est composée que de 3 personnes. 


C'est comme ça qu'en parallèle de l'organisation du Respek My show #5 on s'est atteler à organiser notre première Dope Party. Tout le sens du "Par nous, Pour vous" prend son sens pendant cette période. Design de nos flyers, de nos dope dollars, communication, négociation, booking, invitation, offre de produits... absolument tout a été fait en interne avec une énergie de la dernière chance. 

Revenons en à ce fameux soir de Janvier, Il fait froid et pourtant on a chaud, chaud de perdre, chaud de réussir, chaud de pas obtenir le show qu'on attend. Après une préparation dans le stress, en retard, avec les éternels soucis de dernières minutes, on finit par lentement ouvrir nos portes. Les premiers clients arrivent, la queue est timide mais on garde la tête froide. La salle est peu remplie jusqu'à 00h et le doute s'installe même s'il ne se montre pas. Les premiers invités finissent par arriver: Intox artiste international avec ses amis de la TV réalité, Liban de chez Brozer Ink, L'équipe de Ouchini Paris, quelques connaissances personnelles et surement des personnes dont on ne se rappelle plus. Les danseuses et les artistes en showcase finissent également par arriver, Double Zulu (accompagné de Chris D'Hyconiq) et ShelovesKingDirts avec Mucho Dinero (anciennement Alozorus) qui ramèneront également EnfantdePauvre.

 Bref y'a du beau monde qui est présent. On a mis les petits plats dans les grands et les invités reçoivent des bouteilles à leurs tables parmi lesquelles il y avait Cîroc Moschino, Cîroc Black Raspberry, Luc Belaire Luxe, Bumbu rum, une sélection de bouteille comme t'en as rarement vu en soirée, surtout 2 éditions limitées de chez Cîroc en même temps. Pendant que le public s'installe, les bouteilles fusent et on peut même voir Intox customiser des bouteilles de Belaire Luxe en live pendant la soirée. Malgré tout jusqu'à 1H du matin l'ambiance semble encore un peu timide bien que les dj's fassent un taff incroyable.

Intox avec ses custom de Belaire Luxe réalisées pendant la soirée

Puis, d'un coup sans rien comprendre, la queue devant la boite devient archi longue: une queue sur deux trottoirs bordel!!!!! Le stress laisse la place au débordement et à l'euphorie. Dur de gérer autant de personnes d'un coup, c'est la première fois qu'on a à gérer autant de personnes pour un de nos événements. De plus en plus de monde entre et pourtant personne ne sort, la salle devient rapidement pleine à craquer sur les deux étages, il est temps de laisser la sécurité gérer la queue, Lili rentre, M'rik rentre, Khroonos reste à l'entrée en soutien mais nous rejoindra rapidement. 

Dope instant #1

On doit laisser l'extérieur pour lancer le show à l'intérieur. Dj No Name et Dj FLex ayant déjà commencé à mettre le public en transe, il ne reste plus qu'à annoncer le début du show, il nous reste plus qu'à ouvrir le portail vers Miami ou Atlanta! DBZ et Sheloves passent l'un après l'autre sur scène accompagnés des Stripeuses, le tout avec des billets (nos Dope Dollars) qui volent dans tout les sens! Deux Showcases dignes des soirées Strip américaines. Bordel, à ce moment là, on vient de traverser officiellement l'Atlantique! 
On y est presque, on a presque imposé notre style, on a presque fait naitre notre propre légende. Le reste de la soirée s'en occupera. Le public et les Djs en total communion, la salle ne désemplira pas jusqu'à 6h.

Bien qu'à la fin de la soirée on était déçu, ne nous demandez pas pourquoi mais c'est rare qu'on soit satisfait après un événement, avec le recul, cet événement est devenu pour nous, un événement référence. 

Dis nous en commentaire si tu aurais aimé être là ce jour là. 

#Peace

DOPE INSTANT #2

DOPE INSTANT #3

DJ NO NAME DANS LE FEU DE L'ACTION

LILI & INTOX DEVANT L'ENTREE EN FIN DE SOIREE

DOPE INSTANT #4

MUCHO DINERO & SHELOVESKINGDIRTS

CHRIS D'HYCONIQ ET GREG VISION RARTS

DOPE INSTANT #5

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi January February March April May June July August September October November December